Mémoire vive

Publié le par Daniel Racine

Une des plus belles surprises de l'hiver est arrivée sur nos écrans vendredi dernier. De la visite inespérée et inattendue, un retour que nous n'attendions plus. Je pensais tristement que ses meilleurs films étaient derrière lui, comme un chanteur vieillissant qui sort un album mais qui interprète ses meilleurs succès malgré lui. C'est mal connaître André Forcier.  Il est toujours debout, la tête pleine d'images et ce goût palpable de les partager avec nous. Je me souviens souligne sa place importante dans notre cinématographie et nous rappelle que le cinéma demeure notre mémoire vivante, du je et du nous. Voici ma critique du film.


© Atopia

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article