Toujours vivant

Publié le par Daniel Racine

Après Polytechnique, voici un autre drame humain récent (trop pour certains) qui arrive sur nos écrans, Dédé à travers les brumes. Le destin tragique d'André Fortin, Dédé des Colocs, a été mis en images habillement par Jean-Philippe Duval.  Et Sébastien Ricard l'interprète, que dis-je, il devient devant nos yeux ce chanteur phare des années 90. Un film incontournable à voir absolument, plein de lumière et d'ombre, d'élans et de chutes, où les petits défauts sont pardonnés grâce aux grandes qualités de l'ensemble. Ma critique de ce bel hommage.

 
Sébastien Ricard dans le rôle de Dédé
© TVA Films

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Frandooooo 22/03/2009 19:51

Je veux aller le voir....

Daniel Racine 23/03/2009 14:17



Bonjour,

oui, allez-y ! C'est vraiment un des bons films à l'affiche en ce moment. Et le jeu de Sébastien Ricard est stupéfiant.

Merci de me suivre !

CQC



Charles-Henri Ramond 21/03/2009 12:57

Salut Daniel,
Très juste ta critique. Pour ma part, j'ai aussi un peu regretté qu'on ne laisse pas Dédé dans un peu plus de brumes... mais c'est un bon film, à voir!
À bientôt.

Daniel Racine 23/03/2009 14:16


Bonjour Charles-Henri,

lorsque le projet avait été accepté, j'avoue que je ne pouvais pas croire qu'un film pourrait rendre justice aux Colocs et aux années 90. Pourtant, Jean-Philippe Duval a réussi. Oui, 'cet un bon
film à voir, malgré quelques maladresses pardonnables.

Merci de me suivre !

CQC