Premier essai

Publié le par Daniel Racine

Contrairement à Polytechnique et Dédé à travers les brumes, dont le traitement du sujet sensible de chacun était le véritable centre d'intérêt, J'ai tué ma mère de Xavier Dolan arrive avec plutôt une réputation à défendre. Auréolé de trois prix à la dernière Quinzaine des réalisateurs, le film du nouveau "prodige" québécois prend l'affiche dans quelques salles au Québec vendredi prochain. Quel sera la réaction du public ici? Voici la mienne !

Anne Dorval, fabuleuse dans le film J'ai tué ma mère
© K-Films Amérique

Publié dans Critiques

Commenter cet article