Meilleurs films de la décennie 2000-2009 (30/21)

Publié le par Daniel Racine

À la prochaine émission de CINÉFIX, nous recevrons le blogueur de cinéma de Cyberpresse Jozef Siroka qui viendra nous parler de ses 50 meilleurs films des 10 dernières années. Nous profiterons de l'occasion pour dévoiler les cinq films marquants de chacun des membres de l'équipe dans la seconde partie de l'émission. Tout ça jeudi le 14 janvier à 18h sur les ondes de CIBL 101 5 FM.

Pour se rendre jusqu'au dévoilement en direct des mes 5 meilleurs films (car il faut bien se garder un petit suspense), je poursuis tranquillement mais sûrement ma route vers le sommet de ma liste. Aujourd'hui, je dévoile les positions 30 à 21.

(pour voir les positions 50 à 41 c'est ici et pour voir les positions 41 à 31 c'est ici)

30. I DON'T WANT TO SLEEP ALONE de Tsai Ming-liang (2006) TAIWAN

http://artpasnet.files.wordpress.com/2009/03/1.jpg

J'aurais pu également choisir son merveilleux WHAT TIME IS IT THERE? (sorti en 2001) qui rendait hommage au cinéma de la Nouvelle-Vague, mais avec du recul se sont les images de ce poème visuel tourné en Malaisie qui me hante encore. La puissance des silences et la confiance absolue du réalisateur dans ses comédiens démontrent qu'au cinéma les mots ne sont pas toujours nécessaires pour exprimer ce que l'on ressent.

29. THE NEW WORLD de Terrence Malick (2005) ÉTATS-UNIS

http://z.about.com/d/movies/1/0/v/o/7/thenewworldposter.jpg

Wow ! Encore une fois, Terrence Malick nous éblouit. Connaissez-vous un cinéaste qui filme aussi bien la nature? Tous ses longs-métrages (BADLANDS en 73, DAYS OF HEAVEN en 78 et THE THIN RED LINE en 98) sont d'époustouflantes toiles dans lesquelles s'harmonisent la nature et les hommes, la musique et les images. Un grand maître qui ne nous décevra jamais.

28. ALEXEI AND THE SPRING de Seiichi Motohashi (2002) JAPON

http://www.turkcealtyazi.org/images/poster/0310612.jpg

Un des grands plaisirs de festivalier, c'est de choisir au hasard un titre parmi tous les films programmés et de dénicher un trésor dont personne ne semble connaître l'existence. Ce documentaire japonais sur un jeune russe qui a décidé de rester dans son village, pas trop loin de Tchernobyl, pour aider les gens âgés qui l'habitent est un chef d'oeuvre d'humanisme et de dévotion. Je ne sais pas s'il se trouve au Québec, mais chercher le car vous sortirez grandi de votre rencontre avec Alexei.

27. UN LAC de Philippe Grandrieux (2008) FRANCE

 http://www.desjambespourmatete.com/wp-content/uploads/2009/03/unlac_affiche3.jpg


Avertissement ! Ce film n'est vraiment pas pour tout le monde ! Depuis son tout premier long (le prometteur SOMBRE sorti discrètement en 98 mais arrivé ici en DVD en 2004) l'artiste en arts visuel poursuit une démarche dont le cinéma est devenu un lieu de plus pour explorer la forme et transgresser les normes narratives établies. Trop peu de réalisateur osent faire de l'art cinématographique, défier les spectateurs, jouer avec les couleurs et la lumière. UN LAC n'est pas un film, c'est beaucoup plus. C'est une expérience qui va bien au-delà.


26. KEANE de Lodge Kerrigan (2004) ÉTATS-UNIS

 http://img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/18/35/80/30/18427145.jpg

Voici l'exemple type d'un petit film grandiose: un réalisateur indépendant américain qui poursuit une démarche convaincante, un comédien talentueux mais méconnu (aka Damian Lewis), une très jeune actrice qui deviendra très tôt une star (la nommée aux Oscar Abigail Breslin pour son rôle dans LITTLE MISS SUNSHINE en 2006), un sujet fort (la schizophrénie) et une situation troublante (sa petite fille qui disparaît). KEANE est un intense voyage dans le mal être d'un homme et dans son esprit vraiment tourmenté.

25. ELEPHANT de Gus Van Sant (2003) ÉTATS-UNIS

 http://barsalsipuedes.files.wordpress.com/2009/08/elephant_movie_poster.jpg

Tout comme Haneke, 3 films de Gus Van Sant se classent dans ma liste. ELEPHANT est celui qui a donné le ton au réalisateur dans la dernière décennie. Un regard neuf sur l'Amérique et ses démons, sur la jeunesse et son implacable besoin de trouver sa place dans un monde si cruel. Palme d'Or grandement mérité dont on commence à peine à mesurer l'influence.

24. CHILDREN OF MEN d'Alfonso Cuaron (2006) ÉTATS-UNIS/ROYAUME-UNI

http://thehealingtouch.files.wordpress.com/2008/10/children_of_men_ver3.jpg

Comment rendre un film de fiction apocalyptique le plus crédible possible? En le tournant comme un documentaire. À des années-lumières de son délicieux Y TU MAMA TAMBIEN en 2001 et de son HARRY POTTER (!), Cuaron se salit les mains et sa caméra pour bien nous immerger dans ce monde infertil et violent.

23. LES ÉTATS NORDIQUES de Denis Côté (2005) QUÉBEC


http://a7.idata.over-blog.com/170x230/2/48/65/58/Affiches-films/etats_nordiques.jpg

Le très prolifique ex-critique Denis Côté en a épaté plus d'un en 2005 avec ce mi-fiction mi-documentaire peu bavard mais ô combien puissant. Depuis ce film, Côté a défriché une voix (ouverte par Robert Morin et d'autres vidéastes comme Pierre Falardeau) désormais bien pavée pour tous les jeunes cinéastes aventuriers (dont Rafaël Ouellet, monteur de ce film, Maxime Giroux et plusieurs autres) qui veulent tourner sans avoir nécessairement à attendre après les subventions.

22. FLANDRES de Bruno Dumont (2006) FRANCE

 http://mrvertigo.free.fr/cinephile/uploaded_images/flandres-725995.jpg

L'ancien prof de philo a frappé encore une fois très fort avec ce drame sur les effets pervers de la guerre. Situé dans un lieu indéfini et porté à bouts de bras par des acteurs non professionnels, FLANDRES nous rentre dedans mais appuyé par une très belle cinématographie. Le choc est brutal mais si dépaysant...

21. LITTLE OTIK de Jan Svankmajer (2000) RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

http://www.sivideo.com/facets/Little%20Otik.jpg


Où sont les films d'animation dans ma liste (ben oui, ils sont où? Quelqu'un les a vus?). Le grand magicien du mouvement tchèque Jan Svankmajer vient sauver la donne avec un conte complètement fou où un couple infertile "adopte" une racine qui ressemble étrangement à un enfant (!). Avec un bon dosage d'humour et de suspense, l'animation s'intègre tellement bien dans ce délire complètement jubilatoire.


Ouf ! La montée devient de plus en plus abrupte. Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite vers la cime.


(de la 20e à la 11e position ici)

Publié dans Listes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article