Box-office CQC, du 6 au 8 mars

Publié le par Daniel Racine

L'année 2009 sera-t-elle le miroir de 2008? L'an passé, les films ne réussissaient pas à maintenir une bonne cadence et ils s'essoufflaient rapidement, quelques semaines seulement après leurs sorties en salles. Le phénomène semble se reproduire encore avec des films comme Cadavres, Le bonheur de Pierre et même Polytechnique. Bien entendu, encore faut-il que les films soient de qualité et les deux premiers cités ci-haut ne l'étaient vraiment pas. Mais comment expliquer que le long-métrage de Denis Villeneuve risque de plafonner en-dessous de 2 millions de dollars au box-office? Maigre revenu pour un film qui a obtenu autant d'éloges (pas dans mon cas, lire ma critique ici) et surtout une campagne médiatique tout azimut.


© Atopia

Cette fin de semaine, Je me souviens d'André Forcier a obtenu l'une des plus fortes moyenne d'occupation. 11e dans le top 20 québécois, l'excellent film "du mauvais garçon du cinéma québécois" a fait des revenus de 70 368$ dans seulement 17 salles au Québec. Polytechnique, 6e au classement avec 85 642$, continue tranquillement sa marche vers 2 millions de dollars (total de 1,4 millions $ en 5 semaines). Et Le bonheur de Pierre s'effondre déjà, à sa 2e semaine seulement, avec une 8e place et 78 850$.

Le vrai test, pour mesurer s'il y a vraiment un problème entre le public québécois et son cinéma, arrive vendredi prochain avec Dédé à travers les brumes de Jean-Philippe Duval. Avec un budget de plus de 8 millions de dollars, beaucoup d'espoirs sont fondés sur cette biographie du célèbre chanteur du groupe Les Colocs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article