Box-office CQC, du 27 février au 1er mars

Publié le par Daniel Racine

Robert Ménard récidive. Malgré un autre film démoli par la critique (Cruising bar 2 l'été passé aussi n'avait pas été épargné) le réalisateur de la comédie Le bonheur de Pierre doit être heureux de voir les chiffres de la dernière fin de semaine, 116 574$. Ce n'est pas le Klondike mais dans les circonstances cette 3e position peut être un léger baume. Le scénariste et producteur du film Guy Bonnier à quant à lui publié une lettre ouverte critiquant le critique (!) Marc-André Lussier. À lire intégralement ici. Son texte est au-delà du réel.


© Alliance Vivafilm

Rien ne m'enrage plus qu'un artiste (artiste, c'est un grand mot mais bon, je l'utilise ici par défaut) qui ne tolère pas les commentaires au sujet de son oeuvre (oeuvre, encore là...). Désolé mais c'est inévitable et nécessaire. Lussier ou tout autre journaliste a le droit, et le devoir, d'écrire ou de dire franchement ce qu'il pense  du produit culturel (ah là, cela convient beaucoup mieux pour parler de ce type de film)
que d'autres iront ou pas consommer. C'est leur boulot et laissons les travailler svp.

Revenons à nos chiffres. Polytechnique se classe bon 5e. Avec des revenus de 100 610$, ce drame a désormais 1 238 006$ à son premier mois d'exploitation en salles. Le bouche à oreille semble bon. On ne peut vraiment pas en dire autant du dernier Érik Canuel qui a chuté de 52% comparativement à la semaine précédente. Avec des revenus 54 203$, Cadavres cumule un maigre 212 607$ depuis sa sortie.
Canuel se reprendra sûrement avec son prochain projet, Piché (pour lequel il a reçu le financement de Téléfilm), sur l'extraordinaire histoire du pilote québécois qui a sauvé la vie à plus de 290 passagers et 13 membres d'équipage.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Antoine 04/03/2009 23:20

Merci, cette lettre m'avait échappé. Je comprends sa réaction comme créateur, en même temps, qu'est-ce que ça peut bien donner? Espère-t-il que Lussier ou d'autres critiques vont se rétracter? «Merci de cet éclairage, maintenant on comprend tous les niveaux» parce qu'un quidam affirme qu'il y a «des belles valeurs» et que Vivafilm fait des tests positifs de pointage (quel argument!!!). Ayoye. Au delà-du réel certain.

Daniel Racine 05/03/2009 15:42


Merci lecteur fidèle de votre commentaire. La beauté d'une démocratie est pleinement démontrée dans cet exemple: un homme a le droit de se défendre sur la place publique peu importe sa raison,
aussi mince soit-elle. Monsieur Bonnier aurait pu simplement "accepter" cette critique, mais non, il en rajoute. Trop peu de gens maîtrisent l'art de savoir se taire. Dommage pour lui.

Bonne journée !

CQC