Rendez-vous l'an prochain

Publié le par Daniel Racine

Fin de la merveilleuse 27e édition des Rendez-Vous du Cinéma Québécois. Encore une fois, un immense succès sur toute la ligne : des salles pleines, des événements rassembleurs, des 5 @ 7 aux discussions intenses (mais trop courtes). Bref, pour reprendre un titre de film bien de chez-nous, tout était parfait. Ou presque…Petit bémol sur les événements simultanés dans l’Espace Cocktail et les projections dans la Salle Claude-Jutra : nous pouvions parfois entendre les basses de la musique durant le visionnement d’œuvres remplies de silence (Demain de Maxime Giroux, Ce qu’il faut pour vivre de Benoit Pilon et Elle veut le chaos de Denis Côté).


Voici les prix remis vendredi durant les RVCQ :

PRIX PIERRE ET YOLANDE PERRAULT/MEILLEUR ESPOIR DOCUMENTAIRE

Assorti d’une bourse de 5000 $ remise par la famille Pierre et Yolande Perrault, destiné à l’auteur de la meilleure première ou deuxième réalisation documentaire. Le jury était cette année composé de Pascale Ferland (documentariste), Karina Goma (documentariste) et Yanick Létourneau (producteur).

 
Décerné à  L’Encerclement – La démocration dans les rets du néolibéralisme de Richard Brouillette

Mention spéciale attribuée à Une tente sur Mars de Marc Bureau et Luc Renaud

 

PRIX À LA CRÉATION ARTISTIQUE DU CALQ

Assorti d’une bourse de 5000 $ destinée à l’auteur de la meilleure oeuvre d’art et expérimentation de l’année. Le jury était composé de Louise Déry (directrice de la Galerie de l’UQAM), Pierre Hébert (cinéaste) et Nicolas Renaud (cinéaste, coéditeur de la revue Hors Champ).

 

Décerné à Lucky girl d’Alexandra Grimanis

Mention spéciale attribuée à  Entre l’arbre et l’écorce de Kevin Papatie

 

PRIX À L’INNOVATION ONF

Assorti d’une bourse de 5 000 $ en service de post-production pour un court métrage s’étant démarqué par son innovation dans le traitement formel. Le jury était composé de Christine Falco (productrice), Richard Jutras (cinéaste) et Sébastien Rose (cinéaste).

 

Décerné à Terre des hommes de Ky Nam Le Duc


PRIX COOP VIDÉO

Assorti d’une bourse de 1 000 $ et d’un service d’encadrement au développement d’un premier long métrage pour la meilleure réalisation d’un court métrage. Le jury était composé de Christine Falco (productrice), Richard Jutras (cinéaste) et Sébastien Rose (cinéaste).

 

Décerné à L’ordre des choses d’Anne Émond

 

PRIX OFQJ/RENDEZ-VOUS

Assorti d’une bourse de voyage remise à un réalisateur de moins de 35 ans, auteur du meilleur court métrage, afin de participer au Festival Paris-Cinéma. Le jury était composé de Christine Falco (productrice), Richard Jutras (cinéaste), Sébastien Rose (cinéaste) et Estibaliz Molinos Zabala (programmatrice).

 

Décerné à Three mothers de Daniel Schachter

 

PRIX VOX – PREMIÈRES VUES

Assorti d’une bourse de 1 000 $ pour la meilleure œuvre étudiante. Le jury était composé de Paul Barbeau (producteur), Frédéric Corbet (animateur et recherchiste) et Chloé Leriche (cinéaste).

 

Décerné à Babylone de Benjamin Gueguen

Mention spéciale à Épineux de Julie Massy

 

PRIX DE L’AQCC

Depuis 1974, l’Association québécoise des critiques de cinéma souligne le travail des cinéastes d’ici en remettant des prix aux meilleurs films québécois. Comme le veut la tradition, trois prix ont été décernés par l’AQCC lors de la 27e édition des Rendez-vous du cinéma québécois: Prix AQCC/Meilleur court et moyen métrage de fiction, Prix AQCC/Meilleur court et moyen documentaire et Prix AQCC/Meilleur long métrage québécois 2008.

 

Pour le Prix AQCC/Meilleur court et moyen métrage de fiction, le jury était composé de Geneviève Lussier (animatrice Cinéfix, CIBL), Dominic Paulhus (critique cinéma) et Jean-François Vandeuren (critique cinéma).

 

Décerné à Mon nom est Victor Gazon de Patrick Gazé

Mention spéciale à Le noeud cravate de Jean-François Lévesque

 

Pour le Prix AQCC/Meilleur court et moyen documentaire, le jury était composé d’Élie Castel (Rédacteur en chef, Séquences) , Ismaël Houdassine (critique cinéma) et André Roy (écrivain et critique).

 

Décerné à Dieu a-t-il quitté l'Afrique? de Musa Dieng Kala

Mention spéciale à The Man Who Crossed the Sahara de Korbett Matthews

 

Le Prix AQCC/ Meilleur long métrage québécois 2008 a été choisi parmi les cinq finalistes suivants : Ce qu’il faut pour vivre de Benoît Pilon, Lost Song de Rodrigue Jean, La Mémoire des anges de Luc Bourdon, Papa à la chasse aux lagopèdes de Robert Morin et Tout est parfait d’Yves-Christian Fournier.

 

Décerné à Ce qu’il faut pour vivre de Benoît Pilon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article